Musique à Suivre
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1

Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1

galérie photo musique à suivre
galérie photo musique à suivre
Accueil
Accueil
galérie photo musique à suivre

Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Accueil
Page 1
Page 1
Page 1


MaS

Eveil Corporel

Le corps a une mémoire

On mémorise aussi bien les mauvaises manipulations corporelles que les douleurs, que l’on finit par considérer comme un état normal.


La douleur est un signal qui permet de vérifier la justesse physique de nos mouvements.


Si on a mal au dos pendant une longue période, au bout de quelques semaines nos cerveaux définissent cet état comme normal. Sur cette sensation falsifiée de normalité, le corps continue à s’imprégner avec d’autres changements qui portent nos défectueuses normalités.


Donc la définition de l’état de normalité est donnée par un enchaînement d’états plus ou moins «mutants». 


La grande capacité d’adaptation du corps fait qu’on peut se tordre de plus en plus et perdre la vraie notion de normalité. 


Le corps a la propriété d’enregistrer tous ces automatismes, bons et mauvais. Un mauvais automatisme se définit par une attitude corporelle non-économe, avec une grande dépense d’énergie, qu’on intègre à tort.



La démarche proposée

Cet atelier présente une évolution bien précise avec des bases concrètes issues de l’enseignement de Wang Tsang de la légendaire famille Ma, famille de maîtres es Arts Martiaux dont Armand Floréa est reconnu disciple direct.


Ces bases contiennent des clés de travail sur soi nourri d’une joie active, de tolérance, une attitude calmement dynamique pour retrouver sa normalité.


Plan d’évolution

Remémoration des bases de mouvements qu’on considère aujourd’hui inédits, comme :

                                           - la respiration primordiale

                                          - l’unité corporelle

                                          - l’axe central

                                          - le principe des vagues

                                          - masser le temps

                                          - la relation avec la terre

                                         - l’attitude juste dans le jeu et le savoir-perdre

                                         - l’équilibre dynamique

                                         - le changement de repères

                                         - la gestion de la force relative


On propose des exercices pour acquérir un minimum d’automatismes : sont nécessaires au moins deux séances par semaine de deux heures, voir trois heures.


Atelier de groupe entre 12 et 40 personnes.


Ce travail est une immersion en soi qui appelle les outils d’expression spécifiques à chacun et forge sa propre expression corporelle.



Une fois créé le positionnement de ces variétés d’identité, la notion de groupe s’installe sur des bases saines.


Penser avec le corps c’est aussi partager l’espace, l’institution, en créant une identité collective naturelle et dynamique.



Avantages acquis

Comprendre l’importance d’assimiler sérieusement le jeu donnant un équilibre naturel, la souplesse dans les actions créées.


Automatismes du regard et d’adaptation:

- voir chaque priorité de travail comme thème d’un nouveau jeu


- assimiler individuellement en toute complicité les nouvelles conditions du jeu, dans le but d’augmenter sa vitesse de réaction et la liberté d’action


- apprendre à se débarrasser de superflu en temps réel


- acquérir les automatismes nécessaires pour se relaxer et rebondir à tout moment


- accepter la contrainte du temps comme un élément excitant du jeu


- prendre conscience et redéfinir ces outils en fonction des besoins immédiats  


- accepter un « oui » dynamique intentionnel et corporel à la fois intégrant les manifestations inédites du « jeu du oui »


- appréhender les tensions dans l’action comme étapes du jeu


- prendre conscience du corps et de l’importance d’une bonne gérance de ses propres ressources naturelles d’action.


- transformer ses propres défauts en particularités efficaces 


- retrouver naturellement son identité dans la direction de l’action du phénomène-jeu


- créer en toute circonstance un environnement favorable pour assurer la souplesse de ses actions


-  développer un regard extérieur au jeu afin d’anticiper les changements des règles ou les transgressions (trompe-l’œil par exemple)


- comprendre par expérience directe du jeu les ressources dynamiques de la société, accessible grâce au regard d’un joueur actif et responsable


 - revitaliser l’équilibre actif nécessaire à maintenir le rapport vivant entre une dynamique d’action et son propre bien être. 

  

On pense avec le corps !!

La notion de bien-être est liée au corps.


Un corps en bon état défini, donne une identité correcte, aide à la représentation d’un groupe.


Le tonus est une force qui nourrit l’image de l'artiste interprète.


Un corps sain donne une énergie, préserve une énergie saine pour constituer un projet, le présenter et avoir confiance en son travail.


Tout acteur utilise son corps ; l’Art s’exprime à travers le corps, ses gestes et actions.


Le corps a un rôle primordial également dans la définition de la notion de réalité, de l’instant.

Tous les Dimanches à 11h00 nous nous retrouvons au Jardin Public pour échanger le "Tui Shou" "Pousser les mains"...

tout le monde est bienvenu

                                                                                                                                                          photos Kaylee McMillion


voir egallement  l'Ecole Wing Chun Mi Tsung Bordeaux

  Cours