Musique à Suivre
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1

Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1

galérie photo musique à suivre
galérie photo musique à suivre
Accueil
Accueil
galérie photo musique à suivre

Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Accueil
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1
Page 1

Musique à Suivre

Accueil

Votre Instructor

Qu'est-ce que c'est Wing Chun ?

Histoire de Wing Chun dite

par le Grand Maitre Yip Man

Où et Quand ?

Wing Chun s'adresse à tous

Contact

Regards

WING CHUN

On trouve souvent cette définition sur l’art du Printemps Radieux :


« Wing Chun est un système très complet basé sur des principes tels que : l'économie de mouvements, l'attaque et la défense simultanées, le pragmatisme et la spontanéité. 

La particularité du Wing Chun Kuen "la Boxe du Printemps Radieux" demeure dans l'emploi cohérent et efficient des "forces" et sensations physiques  présentent lors d’une approche martiale entre deux individus

Combattre en accord avec les concepts du Wing Chun revient à se comporter comme l'eau qui est autant douce que dure et dont la fluidité et l'adaptabilité est inégalée… »

Mi Tsung I Pai

De mon coté on ma appris que dans le Wing Chun il n’y a pas de ceintures, ou de grades, mais des niveaux de compréhension :

treize au total.


La progression se fait librement en fonction de la spécificité

de chaque pratiquant.


Le  maître donne son accord pour suivre les niveaux suivants.


Le déroulement de l’entraînement est en général dégroupé,

presque individuel, à des horaires libres.


Les cours préparatoires, corporels sont des cours de groupe également.

On m’a appris que les Arts martiaux ne sont pas des sports. La vision du corps dans le sport est divisée ; il faut « travailler » des groupes musculaires spécifiques séparément… avec volonté.

Dans les Arts Martiaux le mouvement est vu dans sa globalité et appelé a une prise de conscience par une logique corporelle qui ne tient pas de la volonté mentale...


On m’a appris que les Arts Martiaux ne cultivent pas

la destruction mais des reflexes et les attitudes les plus naturelles devant les peurs, les douleurs et les dangers de mort.

Wing Chun n’est pas un club, ni une secte. C’est plutôt un espace de mémorisation, re-mémorisation des bonnes habitudes spécifiques à chacun. Un carrefour

où chacun se donne la liberté d’évoluer à son propre rythme, priorité, préoccupation. L’évolution du Wing Chun est personnelle et s’adresse à chaque morphologie, âge, culture d’une manière différente.

La transmission de cet art est orale.

La salle de pratique de Wing Chun est une salle

toujours moderne, un espace cognitif.


  

On m’a appris aussi que on ne doit pas s’accrocher aux résultats obtenus aux entrainements, au contraire, jeter tous les acquis et laisser faire les sensations et les mémoires faire leur propre chemin.

Suivent, quelques notions me reviennent en esprit, comme un refrain d’une chanson préférée : 


« Masser le temps »                                                                                                                       « Celui qui perd, gagne »                   


                                                                     « Laisser venir la vitesse »

                     

                      « Quand l’entrainement s’arrête, le vrai entrainement commence »                   

                                                                              

                                                                                                                                                  « La joie fait l’affaire »

   


                                                         « Apprendre à perdre… pour découvrir la joie d’aller plus loin »     

A un moment donnée Shebac Tang Sang, a expliqué le processus interdépendant des perceptions des réalités :    


« Un Principe existe dans une multitude de Techniques.

   Une Vue reconnait une multitude de Principes.

   Une Dégustation ouvre beaucoup de Vues.

   Un Signe (moudra, geste) ouvre plusieurs Dégustations.

 

Un homme joyeux déguste, masse les phénomènes autour de lui sans nuire à personne.

La douleur est un désaccord, un conflit d’énergies, d’intentions et en même temps un signe qui invite au changement.

 

Masser le temps laisse la possibilité de reprendre le geste depuis son origine à chaque fois, sans avoir d’apport affectif.


La répétition sincère entraine la tolérance et va dans la direction du Massage.


Un homme harmonisé est un homme joyeux.


Un homme joyeux prend des risques, frôle des limites, ouvre des frontières et revitalise la Normalité et puis il oublie.


La joie est semblable au Massage : les deux ne peuvent pas laisser de dogmes. »

A un moment donnée Maître Tang Sang, a expliqué

le processus interdépendant des perceptions des réalités :    


« Un Principe existe dans une multitude de Techniques.

   Une Vue reconnait une multitude de Principes.

   Une Dégustation ouvre beaucoup de Vues.

   Un Signe (moudra, geste) ouvre plusieurs Dégustations.

 

Un homme joyeux déguste, masse les phénomènes autour de lui sans nuire à personne.

La douleur est un désaccord, un conflit d’énergies, d’intentions et en même temps un signe qui invite au changement.

 

Masser le temps laisse la possibilité de reprendre le geste depuis son origine à chaque fois, sans avoir d’apport affectif.


La répétition sincère entraine la tolérance et va dans la direction du Massage.


Un homme harmonisé est un homme joyeux.


Un homme joyeux prend des risques, frôle des limites, ouvre des frontières et revitalise la Normalité et puis il oublie.


La joie est semblable au Massage : les deux ne peuvent pas laisser de dogmes. »

Les treize niveaux de compréhension dans Wing Chun Printemps Radieux


Le Printemps Radieux (Wing Chun)

du geste juste (du design, la petite idée)

et puis aussi le geste accentué   

            

de la gélatine pulsative (de l’espace surprenant)

et puis aussi la gélatine absorbante


de la chemise de fer (de l’étirement expressif)

et puis l’intention d’un temps en avant


des cinq animaux


LE DRAGON - la technique de la main ouverte est utilisée pour contrôler l’adversaire avec grâce ainsi que pour attraper et lancer. C’est une technique très rapide et il est très difficile de se défendre contre elle, il est presque impossible de prédire les coups à l’avance. Il est aussi l’emblème de la force spirituelle.


LE TIGRE - La griffe de tigre est très puissante, l’une des formes les plus mortelles dans le monde des arts martiaux. Il est l’emblème de la force physique.


LE SINGE - Les frappes sont très courtes et très rapides et se situent dans les points vitaux.

Ses blocages sont souvent très proches du corps et se font avec les coudes.

Il est l’emblème de l’agilité.


LE SERPENT - Pour être efficace, les deux mains doivent être utilisées ensemble en même temps. Il est l’emblème de la souplesse.


LA GRUE BLANCHE & LA MANTE RELIGIEUSE - La grue implique que les doigts doivent être serrés étroitement formant une surface de frappe à la base du bout des doigts du styliste…

la plupart des attaques qui utilisent la technique de grue sont axées vers les centres les plus vitaux de l’adversaire. C’est aussi l’emblème de l’équilibre.



 des cinq éléments (sphères, attitudes)


LE MOUVEMENT BOIS présente la force d'activation et de croissance qui s'affirme au départ d'un cycle, il correspond à la naissance du Yang; le Bois est une force active et volontaire comme la force puissante et primitive de la vie végétale qui germe, croît, émerge du sol et s'élève vers la lumière. Le Bois se courbe et se redresse.


LE MOUVEMENT FEU représente la force de transformation et d'animation maximale du Yang à son apogée. Le Feu monte, s'élève.


LE MOUVEMENT METAL représente la condensation, la prise d'une forme durable par refroidissement, assèchement et durcissement, qui est présente quand le Yang décroît vers la fin de son cycle. Le Métal est malléable, mais il conserve la forme qu'on lui donne.


LE MOUVEMENT EAU représente la passivité, l'état latent de ce qui attend un nouveau cycle, la gestation, l'apogée du Yin, alors que le Yang se cache et prépare le retour du cycle suivant. L’Eau descend et humidifie.


LE MOUVEMENT TERRE, dans le sens d'humus, de terreau, représente le support, le milieu fécond qui reçoit la chaleur et la pluie : le Feu et l'Eau. C'est le plan de référence duquel émerge le Bois et dont s'échappe le Feu, où s'enfonce le Métal et à l'intérieur duquel coule l'Eau. La Terre est à la fois Yin et Yang puisqu'elle reçoit et qu'elle produit. La Terre permet de semer, de faire pousser et de récolter.



 de l’axe central (aller avec soi, être centre)


 de la non opposition (du jeu « de oui », de la continuité)


 de l’architecture corporelle Chin Na & Dim Mack (clés et strangulations & points

                                               vitaux) (des manipulations de la marionnette)


 du labyrinthe (des apparences - Mi Tsung I Pay)

 de la mademoiselle (de l’expression de l’économie des mouvements)

 de la dégustation (de l’intention forte)

 de la pratique de l’instant dilaté (du massage du temps)

 du signe (du geste juste)

 



        On ma appris que cet art a été crée pour éduquer les habitudes de chacun enfin que chaque action

         puisse être acceptée comme une belle journée d’un printemps radieux… !




       ... à suivre !

  

haut de page

sur cette page photos d'Isabelle G.